Le Pays basque s’impose comme l’une des régions françaises les plus prisées des investisseurs en pierre. Ses attraits se portent principalement sur la douceur de son climat, ses stations balnéaires, ses paysages, sa culture et son architecture aussi typique qu’éclectique. Ce n’est pas étonnant que ce territoire, notamment le littoral et les centres villes, connait une certaine flexibilité dans le domaine du marché immobilier. Pour vous qui souhaitez y réaliser un long séjour, vous dénicherez sans difficulté un logement à louer, quels que soient vos budgets. Néanmoins, avant de vous lancer dans un projet de location immobilier Pays basque, sachez que ce dernier est encadré par des conditions spécifiques. Dans cet article, nous vous apportons plus de renseignements sur le délai du préavis.

Les circonstances permettant la réduction du préavis

Pour un locataire, les possibilités de réduction de la durée de son préavis dépendent, essentiellement, des raisons qui le poussent à partir. Si le départ est occasionné par une simple envie de déménager, une retraite, une démission ou une fin des droits de chômage, le preneur devrait respecter le délai qui figure dans le contrat de bail. À noter que pendant la période du préavis, le locataire est dans l’obligation de s’acquitter du loyer et des éventuelles charges. Par ailleurs, un préavis fixé à trois mois pour une location vide est réductible à un mois dans d’autres circonstances comme une obtention d’un premier emploi, une mutation, un licenciement, une attribution d’un logement social ou une perception de revenu de solidarité active. À titre d’information, la Cour de cassation avait décidé, depuis 1999, que le non-renouvellement d’un CDD constitue un argument pour diminuer le délai d’un préavis. Il en est de même pour un déménagement causé par l’état de santé du locataire, quel que soit son âge. Outre cela, un préavis de trois mois est passible de réduction si le bien loué se localise dans des zones où les demandes de logement connaissent un accroissement important. C’est le cas, entre autres, du marché immobilier Pays basque. Dans cette région, précisément, dans les villes les plus prisées telles que Biarritz, Bayonne ou Saint-Jean-de-Luz, la demande dépasse largement l’offre.

Comment s’y prendre pour demander une réduction d’un préavis ?

Vous devrez formaliser votre demande par écrit au propriétaire, le plutôt possible. Vous pourrez l’adresser par courrier électronique avec AR, ou la remettre en main propre contre récépissé ou émargement. Pour faciliter votre tâche, il est possible de consulter des sites spécialisés où est intégré un modèle de préavis réduit à 1 mois téléchargeable. Sachez également que votre lettre doit comporter certaines mentions obligatoires pour être valables. Celle-ci devra, en effet, mentionner les raisons de votre départ, notamment un justificatif qui prouve que vous vous trouvez dans un des cas de préavis réduit. Cela peut, par exemple, s’agir d’une attestation de licenciement venant de votre ancien employeur.

Dans le cas où le bailleur ne donne aucun signe de vie malgré que vous lui ayez envoyé votre demande, il est judicieux de se rendre directement à son domicile pour connaître les raisons de son silence. Sinon, si les relations continuent à se dégrader, il existe un dernier recours, l’acte d’huissier. Cet officier public, sous votre mandat, se chargera de signifier votre congé au propriétaire. Le préavis commencera à la date de son intervention. Pour les honoraires, il faut compter entre 100 et 200 euros.